Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.

April 28 2019

19:54
« PAR CES MOTIFS  

Le Tribunal, vidant son délibéré, statuant publiquement, par jugement contradictoire en premier ressort,  

Reçoit la société [X] en son opposition ; au fond, l’en déboute  

Annule l’ordonnance d’injonction de payer n° 2017IP000050, le présent jugement s’y substituant  

Dit que la signature du procès-verbal de réception n’a pas été contrefaite, qu’elle est celle du gérant [de la société X]  

Prononce la résiliation du contrat du 31 mars 2016 aux torts exclusifs de la société X  

La condamne à payer à la société COMETIK la somme de 20 988 €  

Ordonne la restitution du site internet dès la signification du présent jugement  

Condamne la société X à payer à la société COMETIK la somme de 1 000 € au titre de l’article 700 du CPC, ainsi qu’à supporter les entiers frais et dépens de l’instance, taxés et liquidés à la somme de 97.50 € en ce qui concerne les frais de Greffe, en ce compris les frais de l’ordonnance, de signification, d’opposition, du présent jugement et de ses suites.  

Dit n’y avoir lieu à l’exécution provisoire du présent jugement

Déboute les parties de toutes leurs autres demandes, plus amples ou contraires.  

Jugement signé par M. Y et Mme Z.  »
T. com. Lille, cont., 30 mai 2018, n° 2017003657

January 30 2012

23:45

#VivaldiAvocats ( Éric Delfly, http://www.vivaldi-avocats-lille.com )

Conseil d'une agence de communication de Lille, célèbre pour utiliser une méthode de vente appelée « vente à cycle court ». Il me harcèle : rien que deux procédures lancées en 2010, en moins de deux mois (17 juin et 13 août) !

Associés-gérants de l'agence de communication dite éthique : Vasseur Jean Christophe & Guilbert Vincent.

Autre collaborateurs impliqués dans la gestion et/ou la direction de l'entreprise lilloise de création de site web : Noé Frédéric & Zannier Rodolphe.

Associé-e-s-gérant-e-s du cabinet d'avocats : Delfly Eric, Delot Christine & Beulque Kathia.

April 05 2011

06:42

1ère PJ demandée par Cometik via Vivaldi Avocats Lille

Les dirigeants de cette multinationale utilisant des techniques de ventes percutantes, MM. Jean-Christophe VASSEUR, Vincent GUILBERT, & Rodolphe ZANNIER, ont demandé cette Publication Judiciaire. Notez que le groupe Cometik basé 67 rue d'Angleterre à Lille demandera quelques jours plus tard une NOUVELLE publication suite à la deuxième condamnation en Justice : mpr.soup.io/post/124913018 , et que je n'ai à ce jour jamais pu consulter la moindre charte éthique de leur initiative, ni page web ou document présentant leurs valeurs. Ça doit être ça leur « nouveau concept ».

La vérité, c'est aussi que M. Frédéric NOÉ, premier salarié, devenu directeur artistique & du studio lillois de création, avait accepté de rédiger une attestation en vue du premier ressort. Elle était annexée en tant que pièce numéro 24 de l'assignation du 13 août 2010. À sa manière, il a donc participé à cette procédure judiciaire.

L'avocat de cette entreprise reste le même : Eric Delfly du Cabinet Vivaldi Avocate + un membre de l'étude d'avoués de Mes Franchi & Deleforge à Douai. À une audience, c'est l'associée Kathia Beulque (du même club, la SELARL Vivaldi-Avocats Lille) qui a plaidé. 

La décision :

PAR CES MOTIFS

LA COUR

Ordonne la jonction des procédures 10/9177 et 11/1054 ;

Déboute Mathias POUJOL-ROST de son exception de litispendance et de connexité ;

Infirme l’ordonnance rendue le 9 novembre 2010 par le Président du tribunal de grande instance de Lille dans toutes ses dispositions ,

Statuant à nouveau ,

Ordonne le retrait de toute référence à la société COMETIK dans le blog « Agences web surprenantes » dont Mathias POUJOL-ROST est l’auteur , et ce dans les 48h de la signification de la présente décision, sous astreinte passé ce délai de 200 euros par jour de retard , pendant une durée de 2 mois à l’issue de laquelle une nouvelle astreinte devra être fixée ;

Condamne Mathias POUJOL-ROST à payer à la société COMETIK une provision de 2 000 euros à valoir sur la réparation du préjudice subi par cette société;

Ordonne la publication pendant une durée de 3 mois du dispositif du présent arrêt sur les deux blogs de Mathias POUJOL-ROST « Agences web douteuses » et « Agences Web surprenantes » dans les 48 h de la signification de la présente décision , sous astreinte passé ce délai de 200 euros par jour de retard , pendant une durée de 2 mois à l’issue de laquelle une nouvelle astreinte devra être fixée ;

Déboute la société COMETIK de sa demande d’injonction ;

Déboute Mathias POUJOL-ROST de sa demande d’indemnité pour frais irrépétibles exposés en première instance et en appel ;

Condamne Mathias POUJOL-ROST à payer à la société COMETIK la somme de 2 000 euros sur le fondement de l’article 700 du code de procédure civile ;

Condamne Mathias POUJOL-ROST aux dépens de première instance et d’appel.


Cette société lilloise de création de site internet et référencement Web de Vincent GUILBERT & Jean-Christophe VASSEUR est apparue récemment dans le magazine "Zone interdite" consacré au thème "Amour, sexe et pouvoir : de la séduction au harcèlement". Elle a été diffusé dimanche 5 juin 2011 à 20h45 sur la chaîne M6.

Édit : aussi visible sur Rutube.com.

Édit 2 : Cometik TV est visée par une plainte de la DIRECCTE du Nord-Pas de Calais (son Pôle C = concurrence, plus précisément). C'est-à-dire : par le Ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie.

Lien raccourci vers cette page : j.mp/ipppXv . Adresses alternatives : affaireeo.wordpress.com/?page_id=2387 & facebook.com/notes/agences-web-surprenantes/affaire-cometik-2-vincent-guilbert-jean-christophe-vasseur-rodolphe-zannier-arret-cour-appel-douai-du-31-mars-2011/121337144617224 . Page Facebook relative à mon blog.

January 25 2011

08:23
Older posts are this way If this message doesn't go away, click anywhere on the page to continue loading posts.
Could not load more posts
Maybe Soup is currently being updated? I'll try again automatically in a few seconds...
Just a second, loading more posts...
You've reached the end.

Don't be the product, buy the product!

Schweinderl